Retour à l'Index des auteurs    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

Gabriel KEPEKLIAN
( n. 1958 )

L'auteur

Gabriel KEPEKLIAN --- Cliquer pour agrandir
Né en 1958 de mère allemande et de père arménien, ingénieur informaticien et titulaire d’un master de théologie patristique, Gabriel Képéklian enseigne à l’Inalco. À côté des grammaires formelles et des langages informatiques, il s’intéresse depuis longtemps à l’arménien classique.

Site web de l'auteur : kepeklian.com/

ligne
Livre numéro 2308
Gabriel KEPEKLIAN --- Cliquer pour agrandir Manuel élémentaire d’arménien classique
 
Titre : Manuel élémentaire d’arménien classique / auteur(s) : Antoine MEILLET - Traduit de l’allemand par Gabriel Képéklian, Préface de Charles de Lamberterie
Editeur : lambert lucas
Année : 2017
Imprimeur/Fabricant : 27-Mesnil-sur-l'Estrée : Impr. CPI Firmin-Didot
Description : 13,5 x 21,5 cm, 256 pages, couverture illustrée en couleurs
Collection :
Notes : Index
Autres auteurs : Gabriel KEPEKLIAN [traducteur] -
Sujets : Langue arménienne classique -- Manuels pour locuteurs du français
ISBN : 9782359350944
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix : 15,00 euros

Commentaire :

L’arménien est enseigné en France depuis la toute fin du XVIIIe siècle. Le décret du 10 germinal an III (30 mars 1795) « établi[t] dans l’enceinte de la Bibliothèque nationale une école publique, destinée à l’enseignement des langues orientales vivantes » dont « les professeurs composeront en français la grammaire des langues qu’ils enseigneront ». Jacques Chahan de Cirbied, premier titulaire de la chaire, publie en 1823 en français une grammaire arménienne qui n’a plus de nos jours qu’une valeur historique. En 1883, Auguste Carrière, quatrième titulaire de la chaire, traduit de l’allemand la grammaire de Max Lauer inspirée des grammaires traditionnelles arméniennes. Élève de Carrière dès 1887-1888, Antoine Meillet complète sa formation en 1888-1889 auprès de Heinrich Hübschmann et en 1890-1891 auprès des Pères Mékhitaristes de Vienne. Dans ce manuel paru en Allemagne et en allemand en 1913, il a décrit l’arménien classique d’une façon restée inégalée.

Il n’existait jusqu’à ce jour de grammaire arménienne de référence qu’en arménien, en russe et en allemand. Un siècle après sa première édition, la traduction française de l’Altarmenisches Elementarbuch de Meillet met enfin la description de l’arménien classique à la portée des lecteurs francophones.


ligne

  Retour à l'Index des auteurs