Retour à l'Index des auteurs    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

Aurore BRUNA

L'auteur

 
Enseignante d'histoire

Présidente du Conseil de Coordination des organisations Arméniennes de France (CCAF) Sud (en 2018)
Conseillère municipale de Marseille, élue en 2020

ligne
Livre numéro 2388
Aurore BRUNA --- Cliquer pour agrandir L'accord d'Angora de 1921
Titre : L'accord d'Angora de 1921 / auteur(s) : Aurore BRUNA - Théâtre des relations franco-kémalistes et du destin de la Cilicie
Editeur : Editions du Cerf
Année : 2018
Imprimeur/Fabricant :
Description : 15 x 23 cm, 347 pages couverture illustrée en couleurs; En appendice, choix de documents. - Bibliographie p. 333-337. Index
Collection : Cerf-Patrimoine
Notes : Texte remanié de : Mémoire de master : Histoire contemporaine des relations internationales et des mondes étrangers : Paris 1. Titre de soutenance : La France, les Français face à la Turquie autour de l'accord d'Angora du 20 octobre 1921
Autres auteurs : Raymond Haroutiun KEVORKIAN [préfacier] -
Sujets : Traité d'Ankara (1921) -- Relations internationales
ISBN : 9782204127097
Bibliothèques : Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix : 34,00 euros
Achat possible sur : Amazon

Commentaire :

1921 : La Première Guerre mondiale est terminée depuis trois ans, la Russie bolchevique veut étendre son influence, les frontières de l'Europe et du Proche-Orient sont redéfinies, les empires s'effondrent. Les puissances alliées victorieuses dictent leur paix à l'Allemagne avec dureté, mais face à l'Empire Ottoman, tout est différent. L'accord d'Angora de 1921, épisode ignoré de l'après-guerre qui a pour théâtre la Turquie kémaliste met aux prises les vainqueurs de la Grande Guerre : Français et Britanniques, dont l'entente cordiale est malmenée par des intérêts économiques et politiques divergents. La figure charismatique de Mustapha Kemal et le mouvement nationaliste qu'il incarne, bouleversent l'équilibre des forces en présence. Les Alliés s'inquiètent concernant leurs intérêts et leur situation privilégiée en Orient : il devient alors urgent de régler la question d'Orient. C'est l'accord d'Angora qui scelle le sort des Chrétiens d'Orient dont les Arméniens victimes d'un génocide, de la Cilicie et enfin d'un pays en voie de construction : la Turquie. Comme une répétition générale, en 1921, les renoncements français à Angora préfigurent l'acceptation du traité de Lausanne en 1923, qui enterre définitivement le traité de Sèvres de 1920. Winston Churchill écrira " dans le traité qui établit la paix entre la Turquie et les Alliés, l'histoire cherchera en vain le mot Arménie "

ligne

  Retour à l'Index des auteurs