Retour à l'Index des auteurs    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

Zakarie ZAKARIAN
( 1849 - 1923 )

L'auteur

 
Zakarian est un véritable phénomène en peinture. Sans formation spéciale, il sut atteindre les plus hauts sommets en art. II naquit à Constantinople, étudia à la faculté de médecine de Paris et exerça quelques années dans cette discipline. Aimant profondément la peinture, il fréquentait souvent les musées qui furent en quelque sorte son école des beaux-arts.
Les peintres hollandais de nature morte et le grand Chardin l'inspiraient plus particulièrement. Mais à la différence de Chardin, il peignait ses objets sur un fond sombre en leur donnant un éclairage délicat. Enveloppés dans une atmosphère de mystère les contours des objets s'estompent, exprimant la solitude de l'artiste.
Les natures mortes de Zakarian se distinguent par leur élégance, leur composition irréprochable, leur chromatisme saturé et l'expressivité du jeu des clairs-obscurs. Les contemporains français de Zakarian estimeront hautement les œuvres de maître, notamment E. Degas qui peignit son portrait (1885, collection D. Weil, Paris). Il fut honoré de deux médailles d'or à l'Exposition Universelle et de l'ordre de la Légion d'Honneur. De son vivant ses tableaux furent acquis par différents musées français, entre autres le musée du Luxembourg (aujourd'hui au Musée d'Orsay).
Loin de sa patrie lors des tragiques événements qui s'abattirent sur le peuple arménien, Zakarian représentait souvent un verre d'eau, symbole, sans doute, d'une nostalgie inassouvissable.
ligne
Livre numéro 2303
Zakarie ZAKARIAN --- Cliquer pour agrandir Zakarie Zakarian 1849-1923
   
Titre : Zakarie Zakarian 1849-1923 / auteur(s) : Zakarie ZAKARIAN -
Editeur : Chahen Khatchaterian
Année : 2007
Imprimeur/Fabricant : Artlec Color Separation Center
Description : 14 x 19,5 cm, boitage cartonné contenant 14 cartes postales des tableaux de Sourniants
Collection :
Notes :
Autres auteurs :
Sujets : Tableaux de Zakarian
ISBN :
Prix :

Commentaire :

La carrière artistique de Zakarian est l'un des phénomènes les plus intéressants de l'histoire de l'art arménien des derniers siècles. Il n'a pas fait d'études spécialisées. Artiste autodidacte, c'est son talent inné qui l'a élevé au plus haut niveau de l'art professionnel. En 1889 et 1900, il a gagné des médailles d'or aux expositions, en 1889, il est décoré de la Légion d'Honneur.
Zakarian est né à Constantinople. A Paris, il est promu de l'École de médecine et travaille quelques années comme externe dans les hôpitaux. Au Quartier Latin, il se lie d'amitié avec des artistes français qui admirent ses premiers essais de peintre. Ce sont les musées et surtout l'œuvre de Chardin, éminent maître du XVIIIe siècle de la nature morte, qui servent d'école et d'inspiration à Zakarian.
En 1879, Zakarian commence à exposer et connaît aussitôt un grand succès. Un critique d'art écrit : « Plus on étudie les natures mortes de M. Zakarian, plus on leur trouve d'éminentes qualités : c'est du Chardin sans en être ». L'un des plus grands peintres de l'époque, E. Degas exprime sa chaleureuse amitié à l'égard de Zakarian en peignant un magnifique portrait de lui.
Zakarian présente toujours des objets faiblement éclairés sur un fond sombre, créant ainsi une solennité exquise qui reflète la mentalité d'un être silencieux et solitaire, menant une vie d'ermite. Le peintre aime surtout représenter des objets d'usage courant et des fruits, ou un verre d’eau créant des groupes et usant de nuances de couleurs d'une harmonie si raffinée que le spectateur se sent involontairement pénétré de tristesse et de nostalgie.
Zakarian a vécu à une époque des plus pénibles pour son peuple. Il n'a jamais cessé de cultiver un art mélancolique, mais séduisant par son amour de la vie et de la beauté.

Chahen Khatchaterian


ligne

  Retour à l'Index des auteurs