Retour à l'Index des auteurs    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

Llatie AMOR SARKISSIAN
( n. 1954 )

L'auteur

Llatie AMOR SARKISSIAN --- Cliquer pour agrandir
Naissance en 1954 à Tanger

Née de mère arménienne et de père hispano-marocain, elle vit à Paris et a vécu à Casablanca jusqu’à l’âge de 33 ans.
Elle y a tenu pendant des années la mythique librairie Omar Khayyam, qui organisait en face du lycée français nombre de manifestations et rencontres artistiques et littéraires qui ont marqué la vie culturelle casablancaise des années 1980.

Photographie : Llatie Amor Sarkissian et son compagnon Franck Perrussel
[2015]

ligne
Livre numéro 2093
Llatie AMOR SARKISSIAN --- Cliquer pour agrandir Sonate arménienne
Titre : Sonate arménienne / auteur(s) : Franck PERRUSSEL - Llatie AMOR SARKISSIAN - suivi de Lettres à Arax
Editeur : arcadia
Année : 2015
Imprimeur/Fabricant : Paris : Impr. Pulsio
Description : 14 x 20 cm, 320 pages, couverture illustrée en couleurs
Collection :
Notes :
Autres auteurs :
Sujets : Génocide arménien -- Récits personnels
ISBN : 9782913019898
Bibliothèques : Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix : 20,00 euros
Achat possible sur : Amazon

Commentaire :

Arax a 100 ans, elle est aveugle et avant de mourir raconte sa vie à sa petite fille, transmettant la mémoire d’une Arménienne de Constantinople née au XIXe siècle, dont la vie, après une enfance très heureuse, a été bouleversée par l’Histoire.

La Guerre Mondiale et le génocide de 1915 la poussent à fuir vers l’est de la Turquie, à Van, puis en exode à Erevan, en passant par Batoum, Tbilissi et Moscou aux prémices de la Révolution russe.
Après un bref retour à Constantinople, elle doit à nouveau s’exiler à Paris où elle vit jusqu’après la deuxième Guerre mondiale, travaillant dans les ateliers de couture.
Le génocide, dont elle est une des survivantes, et les aléas qui en découlent vont lui faire perdre la trace de sa fille de 4 ans, pour la retrouver 25 ans plus tard sur les quais du port de Tanger.
Arax raconte l’Histoire, entremêlée à son histoire, marquée par la quête incessante pour retrouver son enfant. Elle nous entraîne aussi dans ses histoires d’amour et évoque les personnages pittoresques qu’elle a côtoyés (on y croise entre autres l’enfant Charles Aznavour, le joailler Jean
Vendôme…).
Par la voix d’Arax, l’auteur nous fait vivre une fresque historique et intime, nous livrant un récit poignant, où l’amour de la vie, l’humour et le fantasque côtoient la tragédie et l’horreur. Soutenu par des faits et des rebondissements qui semblent parfois sortir de l’imagination alors qu’ils furent le fil de la vie d’Arax, son livre souhaite témoigner d’une histoire terrible et en parallèle transmettre la force de vie de certains de ces survivants, nous laissant un magnifique roman.


Llatie Amor Sarkissian - Lettre à Arax
L’auteur nous offre une correspondance à sa grand-mère, mêlée de portraits de personnages.
De Casablanca à Istanbul, en passant par Paris, Tanger, Cannes, Le Caire, Madrid, comme en écho au récit d’Arax, elle questionne par une écriture d’une grande tendresse la mémoire de ses origines arméniennes, s’adressant à celle qui fut son seul lien avec un passé bouleversant, grand-mère sublime et aveugle dont elle tint la plume dès son enfance. Cette correspondance réinventée est aussi un acte de reconnaissance à une personne qui lui donna malgré le tragique un immense goût de la vie et la force de pouvoir la réussir.


ligne

  Retour à l'Index des auteurs